3 questions fréquentes en entretien d'embauche et réponse adaptées.

Comment répondre aux questions en entretien d'embauche ?

RSS Comment répondre aux questions en entretien d'embauche ?

Vous venez d'entrer dans le monde  de la recherche d'emploi. Votre parcours sera bien entendu semé d'embûches. Votre mission : trouver un poste qui vous convienne en moins de temps qu'il n'en faut à un professionnel du recrutement pour jeter un CV mal orthographié. Au programme : lettres de candidature, élaboration de CV bétonné ... et entretien d'embauche.


recrutement.jpg


Le fameux « entretien d'embauche », Cauchemar du candidat : votre CV a fait mouche, votre lettre de candidature parfaite et pleine d'enthousiasme a attiré l'attention. Vous êtes retenu. Même si la plupart des entreprises utilisent aujourd'hui  un outil d'embauche qui permet de trouver et sélectionner plus rapidement des candidats, l'entretien de recrutement reste obligatoire.


Les réponses aux questions qui vous seront posées lors de cette entrevue  feront que vous serez engagé... ou pas. Certaines de ces questions reviennent systématiquement à chaque entretien. Autant savoir à quoi vous attendre.


 


Questions fréquemment posées en entretien de recrutement.


Pouvez-vous vous présenter ?


C'est la question la plus basique, mais  paradoxalement celle à laquelle on est le moins bien préparés. Evitez de déballer votre CV, le recruteur le connait déjà.


C'est vrai qu'a priori, on voit mal comment répondre de façon originale à une question qui sous-entend une réponse désespérément classique. Pourtant c'est possible, à condition d'apporter des éléments invisibles sur le CV ou simplement ébauchés. Par exemple, vous faites du sport à un bon niveau et vous en profitez pour aborder le sujet. Ou vous venez de terminer un stage passionnant et vous tâchez de résumer cette expérience, du style «je m'appelle Tartampion et je viens de passer trois mois chez machin où j'ai fait ceci et cela. » Rien de très novateur peut-être, mais au moins vous ne passez pas par la case état civil et c'est vous même qui prenez l'initiative de démarrer l'entretien sur le plan professionnel.


Votre  présentation être fluide, sans temps mort. Autant pour des questions plus complexes, vous avez le droit d'hésiter, autant là vous devez avoir un ton assuré et des phrases qui coulent de source.


entretien-recrutement.jpg


Quelles sont vos qualités ? Vos défauts ?


Classique parmi les classiques de l'entretien d'embauche, cette question reste un passage obligé pour de très nombreux professionnels du recrutement .


Bien sûr, attendez-vous à faire face à de très nombreuses variantes. Certains recruteurs préféreront évoquer« vos points forts et vos points faibles », d'autres, en revanche, vous questionneront sur vos seuls défauts. Autres variantes : « Citez-moi trois de vos qualités et trois de vos défauts ... » ou encore « Votre plus grande qualité et votre plus grand défaut ? »  L'objectif pour votre interlocuteur ne varie guère : en savoir plus. 


Conseils de base :


  • Évitez  de citer des points forts ou des points faibles qui ne vous correspondent pas en réalité.

  • Choisissez bien entendu des caractéristiques trouvant une application dans votre vie professionnelle ou mieux, dans le cadre du poste auquel vous postulez.

  • Retenez autant que faire se peut des points faibles ne prêtant guère à conséquences dans un cadre professionnel.

  • Justifiez vos dires.  Attendez-vous à devoir démontrer chacune de vos caractéristiques.

 


A éviter :


  • Je n'ai pas de défaut.

  • On a les défauts de ses qualités.

  • Eluder la question.

 


Pourquoi devrions-nous de vous embaucher ?


Traduction : « Vous avez trois minutes pour vous vendre ... ». La question est à la fois cruciale et tout à fait courante : deux bonnes raisons d'en préparer la réponse à l'avance.


Il va vous falloir concentrer en trois ou quatre phrases les grands arguments qui font de vous le candidat idéal. Là encore, inutile de tergiverser : allez à l'essentiel ! Le moment est venu de placer un condensé de votre « argumentaire de vente ».


Passez rapidement sur les qualités que la plupart des candidats pourront présenter (adaptabilité, disponibilité, mobilité, etc.). En revanche, insistez sur vos « avantages concurrentiels», les points forts dont vous estimez avoir la quasi-exclusivité. Ce sont ces différences qui joueront en votre faveur. Votre objectif est simple : à l'issue de votre réponse, votre interlocuteur doit se trouver convaincu de l'excellence de votre candidature, rien de moins!


N'omettez pas de valider vos arguments. Un exemple et une référence significatifs valent souvent mieux qu'un long discours. Montrez surtout ce que vous pouvez apporter à l'entreprise.