Traducteur professionnel votre futur métier.

Comment savoir si le métier de traducteur est fait pour vous ?

RSS Comment savoir si le métier de traducteur est fait pour vous ?

langue.jpg



Trouver du travail, chercher un emploi, se glisser dans un métier qui vous va, cela exige d’avoir construit un projet professionnel. Le choix d’un projet professionnel s’articule autour de trois éléments essentiels :
  • La connaissance de vous, de votre personnalité et de vos atouts.

  • La connaissance des métiers.

  • La connaissance des démarches pratiques à effectuer.

 


Depuis que vous êtes enfant, vous avez toujours aimé faire de grand discours. Votre jeunesse s’est passée avec un livre à la main et les bibliothèques étaient vos terrains de jeux. Vous êtes un  amoureux des mots et des langues qui les utilisent et vous voulez avoir un travail branché sur cet axe. La carrière de traducteur vous ouvre ses portes.


 


Les débouchés professionnels.


 


  • Devenir interprète.

 


  • Vous tournez vers les métiers de l'édition.

 


  • Vous orientez vers la fonction publique ou les organismes internationaux.

 


  • Rejoindre une multinationale dans les secteurs de la télécommunication, de l'électronique, du multimédia ou de la santé.

 


 Aujourd'hui, plus de 50% des traducteurs travaillent comme indépendant. A vous de faire votre choix ; employé ou freelance.


traduire.jpg


Comme traducteur, vous transposez une langue dans une autre. Différentes orientations de carrière s'offrent à vous. Vous devez être précis et rigoureux et savoir organiser votre travail de manière autonome. Vous pouvez exercer comme traducteur polyvalent ou choisir une orientation de carrière spécifique.


 


Traducteur littéraire.


Le traducteur littéraire travaille presque exclusivement dans le secteur de l'édition. Il traduit dans différentes langues des ouvrages qui doivent être publiés. Il peut s'agir de romans, mais aussi de nouvelle ou de guides techniques. Le traducteur littéraire doit être rigoureux et faire preuve d'un réel talent d'écriture. De plus, une connaissance approfondie de la culture de la langue de destination est nécessaire pour pouvoir faire transparaitre au plus juste le style de l'auteur.


 


Traducteur technique.


Le traducteur technique se spécialise dans un domaine précis : informatique, médicale, multimédia,juridique, chimie,électronique, télécommunications... Il doit connaitre parfaitement le vocabulaire lié à son champ d'action. C'est un secteur demandeur. Le traducteur doit apporter son expertise pour traduire les rapports financiers, les plaquettes commerciales, les modes d'emploi, mais aussi les brevets et de plus en plus toute la communication multicanal.


 


Traducteur audiovisuel.


Le traducteur audiovisuel double et sous-titre les films, les séries, les documentaires... pour la télévision et le cinéma. Les contraintes techniques de cette profession sont fortes : synchronisation labiale, vitesse de défilement des sous-titres... D'autre part, il y a peu de demandes.


 


Traducteur/ interprète judiciaire.


Le traducteur / interprète judiciaire seconde la justice dans son travail. Il intervient à la demande des avocats et des juges, de la police judiciaire, mais aussi pour représenter les justiciables. Une bonne connaissance en droit est requise pour exercer.


 


Localisateur.


La profession de localisateur est assez récente. Elle consiste à traduire l'entièreté des interfaces utilisateurs : logiciel, site internet, jeux vidéo... La  maîtrise des outils informatiques et des codes du web de rigueur.